info{nospam}top-industrie.fr+33 1 64 10 45 50FR / EN / DE

HP-HT° Réacteurs
Réacteurs Batch à culasse boulonnée ou clamp et vis.
Dans les cas d’application nécessitant des températures supérieures à 250°, ou des pressions supérieures à 300 bars, la conception type autoclave à obturateur et culasse vissée n’est plus adaptée, soit parce que la force exercée par la pression n’est pas compatible avec la résistance d’un filetage, soit parce que la température impose des joints peu compressibles qui requièrent donc un couple de serrage précis.
Dans ce cas, TOP Industrie conçoit et réalise des autoclaves à culasse boulonnée, avec une étanchéité assurée par des joints Kalrez, PTFE ou métal.
De la même manière que pour les autoclaves à fermeture rapide, TOP Industrie réalise une gamme quasiment infinie de couples diamètre / hauteur permettant à l’utilisateur d’opter pour le volume et le ratio H/D les mieux adaptés à ses expérimentations.
Toute la gamme des accessoires et périphériques utiles au monde de la recherche et de l’expérimentation universitaire ou industrielle est disponible.


                      

Equipements :

Caractéristiques


Réacteur de Synthèse hydrothermale HP/HT° :
Cette gamme d’autoclaves à joint métal/métal a été conçue pour une utilisation haute pression et haute température, notamment dans les thématiques de pétrologie, de volcanologie et de géologie.
Elle permet d’étudier le comportement des roches, les interactions entre le matériau et son environnement gaz/liquide dans des conditions extrêmes. Les échantillons sont placés soit directement dans le fluide de compression, soit placés dans des capsules étanches en or.
La pression est générée soit par un milieu aqueux en utilisant les courbes de Henri (P.V.T) ; soit en pressurisant l’échantillon directement en gaz à l’aide d’un surpresseur (Jusqu’à 3500bar) ou d’un multiplicateur gaz (jusqu’à 7000bar).

Caractéristiques

Une récente collaboration pilotée par Karine Devineau de l’équipe˝ Magmas et fluides profonds˝ du CRPG Nancy, a permis la réalisation d’une unité de synthèse hydrothermale en parallèle, équipée de 3 autoclaves HP 3000bar/HT° 800°C à trempe rapide et d’un module de génération gaz 3000bar.

Les échanges entre les enveloppes profondes de notre planète et la surface sont largement associés à la formation et au mouvement du magma ou des fluides profonds. Le mouvement de ces phases liquides est étroitement lié à la dynamique interne de la Terre (tectonique des plaques, convection, croissance et recyclage de la croûte), à sa différenciation et à la création d’hétérogénéités. Le programme « Magma et fluides profonds » vise à contribuer à la compréhension et à la quantification des processus impliqués dans ces échanges, en se concentrant sur trois points : les processus d’évolution magmatique et leur cinétique ; les modes de transfert de magma entre le manteau et la croûte ; et enfin l’origine, la distribution et le rôle des fluides profonds de silicate et de non-silicate. L’approche est multidisciplinaire, combinant étroitement la pétrologie expérimentale, l’observation sur le terrain et les mesures géochimiques élémentaires et isotopiques à différentes échelles.