info{nospam}top-industrie.fr+33 1 64 10 45 50FR / EN

Fluides Supercritiques CO2 – H2O
Top Industrie
Grâce à notre longue expérience sur l’équipement et le processus supercritiques de CO2, nous sommes en mesure de concevoir et de fabriquer le meilleur système pour votre produit, votre application et votre environnement. En plus des normes élevées de sécurité et de qualité, nous fournissons également une assistance pour la définition de votre équipement.
Notre système rigoureux de gestion de projet permet la livraison à temps. Le client peut suivre tout le processus de construction, et être pleinement impliqué dans le projet pendant l’installation et la formation.
Top Industrie analyse dès le début de votre projet, les procédés, les moyens, le dimensionnement, et les impacts de cout pour vous apporter la réponse la plus pertinente à la définition et surtout à la réalisation de l’équipement que vous souhaitez. L’écoute de votre besoin spécifique, sa compréhension et la proposition de la solution la plus adaptée sont pour nous la clé de votre réussite.
De l’unité de R&D destinée à l’étude de nouveaux procédés, à l’optimisation de process existant, jusqu’au pilote de production industrielle gros volumes, nous vous accompagnons pour toutes les phases de votre projet, du croquis initial jusqu’à l’installation sur votre site.
Avec le support scientifique et technique de consultants spécialisés si besoin, nous intégrerons tous vos éléments environnementaux spécifiques, normes et conformité (Atex, GMP…)
Pourquoi utiliser les fluides supercritiques
Pour chaque substance, il y a trois états thermodynamiques : solide, liquide et gazeux. Le point triple  (voir l’illustration) correspond à un couple température/pression donné, dans lequel les trois états coexistent.
Il y a aussi un couple température / pression où le liquide et les phases de gaz ont la même densité, c’est le point critique. Au-delà de ce point, le fluide est dit « supercritique ». À ce stade, il n’existe qu’une seule phase. Il n’y a pas de changement d’état entre les phases liquide et gazeuse, la transition est continue et homogène. Le fluide supercritique ne sera ni un gaz ni un liquide, mais possédera les propriétés des deux phases.

Avantages



Fluides utilisés et applications
Le C02 Supercritique
Le dioxyde de carbone (CO2) est le fluide supercritique le plus utilisé. C’est parce que le CO2 est bon marché, chimiquement inerte, non toxique, non inflammable et facilement disponible à des puretés élevées et à faible coût. En outre, le point critique du CO2 est facilement accessible permettant d’utiliser le fluide à des conditions de température douces (40-60°C) sans laisser de résidus organiques nocifs. En raison de ses propriétés intéressantes, le CO2 supercritique peut être décrit comme un solvant « vert ».

L’utilisation de co-solvants tels que le méthanol ou l’éthanol permettent d’améliorer le procédé d’extraction ou de fractionnement.

Nous ne détaillerons pas ici les généralités habituelles des principes de base et les diagrammes de phases du CO2 Fsc, et vous pourrez trouver toutes ces informations sur le site de notre partenaire privilégié : http://portail-fluides-supercritiques.com/

Applications et procédés

Extraction (SFE)

Fractionnement (SFF)

Pulvérisation (RESS)

Atomisation PGSS

Enrobage RESS / SAS

Nettoyage

Purification

Polymérisation
L’eau Sub-critique :
Le point critique de l’eau est beaucoup plus élevé que celui du CO2. Cependant, ses applications sont très prometteuses et certaines sont en cours d’industrialisation. Les processus utilisant de l’eau subcritique sont appelés processus hydrothermaux.
L’eau, en phase subcritique (pression : 15 à 100 bars, température : 150 à 300 °C) peut solubiliser les composés hydrophobes. Par conséquent, elle peut être utilisée pour l’extraction de matières végétales (polyphénols, tanins, terpènes...).
L’oxydation dans l’eau subcritique peut également être effectuée afin d’obtenir un traitement efficace des déchets. Dans ce cas, le processus est appelé oxydation de l’air humide (WAO).



L’eau Supercritique :
Dans l’eau supercritique (pression > 221 bars, température> 374 °C), les composés organiques et les gaz deviennent hautement miscibles et des précipitations de composés inorganiques se produisent. Des réactions d’oxydation dans l’eau supercritique peuvent également être exécutées. Les applications incluent le traitement des déchets nocifs et la synthèse des nanoparticules. Ces processus sont appelés oxydation supercritique de l’eau (SCWO).



Pilotes de process supercritique pour laboratoires et R&D (50 à 500ml / 0 à 1000bar)
Comme la recherche doit toujours être au sommet du progrès technologique, Top Industrie propose des solutions de pointe et des unités flexibles, de 25 à 500 ml. Nous fabriquons des unités à des fins éducatives (EduCO2) et pour les laboratoires de R&D (Greenlab), différentes normes sont disponibles. Toujours conçue de manière modulaire, nous pouvons également adapter notre unité à vos besoins et à votre processus.





Pilote SCF de génie des procédés ou semi-industriel ( de 1 à 50 litres)
  • De 1 litre à 50 litres (standard 1, 2 , 5, 10, 25, 50 litres)
  • Pression opérationnelle de 5 MPa à 100 MPa
  • Débit de la pompe à CO2 entre 6 et 100 Kg/h
  • Colonne de fractionnement de 2 à 6 mètres
  • Condenseur et refroidisseur fournis
  • Contrôle à partir d’un PC ou d’un PLC
  • Travail à température ambiante ou élevée
  • Fabriqué en acier inoxydable 316 L ou en alliages spéciaux résistant à la corrosion


Nos pilotes peuvent être conçus pour une grande modularité, et être adaptés à tous les processus actuels de fluides supercritiques comme l’extraction, ou le fractionnement liquide, ou les deux, ou même la réaction, la chromatographie, l’encapsulation et l’imprégnation. Pour les unités d’extraction, nous fournissons l'extracteur avec un volume de 1 à 50 litres. Pour fractionner les unités, nous concevons des colonnes avec des hauteurs différentes en fonction de vos besoins.
Fluides Supercritiques
Pilotes SCF Industriels (50 à 500 litres)
Top Industrie réalise des unités industrielles de gros volume, de 50 à 500 litres, pour l’extraction (SFE) et le fractionnement (SFF) avec tous les moyens nécessaires au bon fonctionnement, à l’ergonomie et à la sécurité.

  • Moyens de chauffage et de refroidissement, réchauffeurs, condenseurs…
  • Module de stockage CO2.
  • Skid de pressurisation CO2 ; débit de 300kg/h jusqu’à 3 tonnes/h et pression jusqu’à 700bar.
  • Pompe de co-solvant.
  • Séparateurs, volumes, pression et nombre adaptables.
  • Système de filtration en sortie.
  • Systèmes de nettoyage liquide ou vapeur.
  • Dispositifs de manutention, chargement, dépotage…
  • Supervision sur PC ou PLC
  • Normes spécifiques, GMP, ATEX…
Fluides Supercritiques


Projet en cours : Unité d’extraction produits végétaux 2 x 565 litres
  • Moyens de chauffage et de refroidissement, réchauffeurs, condenseurs…
  • Module de stockage CO2, 1600L
  • Skid de pressurisation CO2, débit 3 tonnes/h et pression jusqu’à 400bar.
  • Pompe de Co-solvant 300kg/h
  • Séparateurs 200L et 80L.
  • Systèmes de nettoyage liquide ou vapeur.
  • Dispositifs de manutention, chargement, dépotage…
  • Supervision PLC
  • Norme Atex…